Read Un petit pas pour l'homme by Stéphane Dompierre Online

un-petit-pas-pour-l-homme

Si on aime l'atmosphère des quartiers branchés des grandes villes – petits cafés sympathiques, filles sublimes et grands adolescents de 30 ans –, on succombera au charme débridé de Un Petit Pas pour l'homme, roman urbano-funkyscratch-ironicotechnopop signé Stéphane Dompierre. Daniel vient de rompre après six ans et demi de vie quasi conjugale parce que son amour pour SophSi on aime l'atmosphère des quartiers branchés des grandes villes – petits cafés sympathiques, filles sublimes et grands adolescents de 30 ans –, on succombera au charme débridé de Un Petit Pas pour l'homme, roman “urbano-funkyscratch-ironicotechnopop” signé Stéphane Dompierre. Daniel vient de rompre après six ans et demi de vie quasi conjugale parce que son “amour pour Sophie n'était plus qu'un jouet brisé oublié au fond d'une malle”. Gérant d'un magasin de disques, il erre dans le quartier du Plateau Mont-Royal, à Montréal, désabusé et moins libre qu'il ne l'aurait cru : “Je me retrouve à trente ans incapable de m'engager dans quoi que ce soit, sans fric, sans amour, sans projets.” Entre son travail de disquaire, les filles à séduire, les copains avec qui boire des bières ou s'acheter “des chemises trop chères”, il tourne à vide. Bien sûr, une jolie jeune fille se profilera sur son horizon bouché. L'auteur – double du narrateur ? – possède un indéniable talent, une culture qui s'étend “d'Apollinaire à Zola”, précise-t-il et un sens de la formule dont il a tendance à abuser. Son roman, bien que trop bavard et un brin macho, vaut le détour. À verser dans l'anthologie des confessions baroques des trentenaires refusant l'âge adulte. --Monique Roy...

Title : Un petit pas pour l'homme
Author :
Rating :
ISBN : 9782764403259
Format Type : Paperback
Number of Pages : 227 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

Un petit pas pour l'homme Reviews

  • Rose
    2019-03-19 17:10

    HORRIBLE!Le gars écrit bien et est assez drôle, je vais lui donner ça. Mes doutes sont nés quand les scènes plagiées sur High Fidelity (un roman que j'adore) se sont multipliées. Ensuite, je n'arrivais pas à décider si le personnage avait été créé pour être antipathique (voir High Fidelity) ou si c'était l'auteur qui était un adolescent attardé borderline misogyne (tous les personnages féminins sont décrits par leur potentiel de baisabilité, ça fini par être lourd et pas dans le sens génial de Brett Easton Ellis pour American Psycho, mettons!). Ensuite, quand tous les personnages mâles se sont révélés être des clichés ayant peur de l'engagement et que tous les personnages féminins ne rêvaient que de se marier ou de se faire engrosser, j'ai décroché.À la parution du roman, tout le Québec a capoté. Je comprends pas. Dompierre est talentueux, mais sérieusement, ses clichés sur la bataille des sexes m'ont exaspérée. Sa plume serait mieux servie par une plus grande finesse dans le propos.

  • Mel Jannard
    2019-02-26 16:49

    J'avais adoré ce livre en 2006. J'ai relu ce livre dix ans plus tard, et je raconte dans ma vidéo ce que j'en ai pensé aujourd'hui : https://www.youtube.com/watch?v=MCvdf...Aussi dans cette vidéo : *Les perruches sont cuites* de Charles Bolduc et *Le ciel tombe à côté* de Marie-Francine Hébert.

  • Mathieu Fortin
    2019-03-01 15:11

    es personnages attachants, forts et vulnérables et une histoire pleine d'espoir, pleine de vie, pleine de réalisme, c'est ce qu'offre Stéphane Dompierre.Daniel, que ses amis appellent Deejay, est gérant d'un magasin de disque à Montréal. Un matin, il annonce à sa blonde qu'il ne l'aime plus et qu'ils se séparent. Il est dans la première phase, celle dite du taureau relâché, aussi connue sous le nom de phase du caniche en rut zignant sur la jambe du mononcle habillé propre qu'on ne voit pas souvent. (p. 15). En fait, Daniel vivra les cinq étapes du célibat, de la rupture de la relation précédente à la remise en couple: 1- rupture et envie de baiser, 2- repli total sur soi, 3- réouverture sur le monde, 4- apprentissage de la solitude et du célibat (baises occasionnelles à gauche ou à droite) et 5- besoin de fréquenter une personne sur une base stable.L'auteur dispose d'un style comique et intelligent; il dépeint bien les relations de couple de façon bien imagée. Son langage n'est pas ampoulé ou emprunté: il est franc et direct, n'hésitant pas à recourir à la vulgarité si nécessaire, mais ne tombant pas dans le mauvais goût. Les images sont fortes et l'étude de moeurs assez puissante: il est aisé de reconnaître des amis ou de se reconnaître dans le propos tellement le tout est vrai. Les situations embarrassantes ou cocasses sont nombreuses et le personnage principal ne manque pas de caractère et d'humour, pour le plus grand plaisir du lecteur, qui se sent entouré d'amis.Une bonne lecture, qui ne demande pas trop d'effort, qui est fort agréable et qui, de surcroit, vous fera passer quelques petits moments de détente.Mesdames, ce livre vous permettra de mieux comprendre votre copain.Messieurs, ce livre vous permettra de réaliser que vous n'êtes pas seul au monde.

  • Jojo Cho
    2019-03-04 12:54

    Interesting and alive.

  • Keven Girard
    2019-03-10 14:12

    Dompierre creuse ici un sujet commun à tous: les relations amoureuses. Il y met cependant sa sauce piquante qui titillera votre langue de sa formidable saveur épicée. Que ce soit par le ton sarcastique sur lequel est basé le roman ou par la force des personnages, chaque phrase et chaque paragraphe nous amène à vouloir lire le suivant.Il est surprenant de voir dans ce bouquin le ramassis de situations étrangement près de la réalité démontrant ainsi que l'auteur est fin observateur. Chaque scène se voit agrémenté de commentaires percutants et ironiquement véritables.Quelques conseils de survie vous garrochera en plein face une réalité qu'on met souvent de côté. Vous aurez, à la lecture attentive du livre, des sourires niais et des appréhensions vous avouant vaincu. L'auteur a certainement voulu dire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas.Donc, derrière un scénario plutôt bien amené et bien structuré se cache un livre qui se lit au rythme palpitant des phases que traverse Daniel. Et laissez moi vous dire que ces phases fileront sous vos yeux.

  • Writerlibrarian
    2019-02-26 14:50

    Le célibat sur toutes ses coutures. Après Le journal de Bridget Jones d’Helen Fielding, Petite philosophie de l’amour d’Alain de Botton, nous arrive un premier roman un peu loufoque, un peu philosophique sur la condition du célibataire québécois.Sur un ton humoristique nous suivons Daniel J, le narrateur dans les méandres de sa nouvelle condition de célibataire. Un matin de juillet, Daniel annonce à sa blonde, Sophie «Je t’aime plus ». Avec trois petits mots, il chambarde l’ordre casanier de sa vie.C’est intéressant, drôle. Tant pour les lectrices qui peuvent tenter de comprendre ce qui ce passe dans la tête d’un gars que pour les gars qui peut-être se reconnaîtront dans Daniel et ses chums de gars.Très urbain, très Plateau-Mont-Royal. Bien écrit. Un bon roman pour passer quelques heures de plaisir.

  • Émilie LB
    2019-03-07 16:46

    2.5Voilà un livre qu'il me tardait de lire. Publié il y a quelques années déjà, il était considéré comme presqu'une pièce d'anthologie selon certains. Je n'ai pas tellement adhéré au personnage, ni à l'histoire. D'abord, je n'aime en général pas les personnages masculins dans la trentaine qui quitte leur blonde parce qu'ils s'ennuient et qui sont un peu trop lâches pour régler leur problème autrement. C'est probablement un jugement, mais j'ai trouvé que ça dégoulinait un peu de misérabilisme. Et ça manquait cruellement d'originalité. Dans le même genre, si on veut parler d'hommes dans la trentaine en mal d'amour ou de vie, je conseille Matthieu Simard, qui a une écriture extraordinaire, et qui raconte sensiblement le même mal de vivre, mais en mieux. Bref, une lecture qui ne m'a pas impressionnée.

  • Elisabeth
    2019-03-14 14:12

    Auteur québécois né 1970Grand prix de la relève littéraire Archambault en 2005écrivain et scénariste pour le cinéma et la télévisionDaniel, 30 ans, disquaire depuis 10 ans, vient de larguer sa copine avec laquelle il vivait depuis six ans. Si au départ, la vie de célibataire lui semble attrayante, il déchante vite, seul dans le petit appartement, sans le sou ni avenir. Portrait humoristique et parfois grinçant des célibataires québécois de 30 ans. Chick lit écrit au masculin. Divertissant et sans prétention. Humour brillant et très vif.4/5... Il y a deux (ou trois?) incursions dans le journal intime d'une jeune fille, au départ mystérieuse, qui à mon sens sont inutiles. Il me semble peu pertinent d'inclure les pensées d'une autre alors que le lecteur est si étroitement accroché à celles de Daniel.

  • Cath Rousselle
    2019-02-25 08:52

    Adoré du début à la fin. Personnage attachant, difficile de ne pas sourire à chaque page!

  • London Mabel
    2019-02-25 09:46

    Ceci était mon deuxième livre de Dompierre et il est maintenant un de mes auteurs préférés. Style High Fidelity en français, avec le magasin de disques et le mec qui veut pas se transformer enfin en adulte; mais c'est plus drôle, le héros est plus sympa, et ça contient une bonne scène de sexe. J'ai aussi adoré son livre Morlante, que j'ai l'intention de relire. Vraiment mon sens d'humour. This was my second Dompierre book, and he's one of my faves now. Sort of the French "version" of High Fidelity--the record store, the guy reluctant to grow up--but it's funnier, the hero is more sympathetic, and there's a good sex scene. I also loved his book Morlante, which I plan to re-read. Really my sense of humor.

  • Jean-nicolas Bleau
    2019-03-08 17:06

    Un excellent livre. Ce livre m'a été laissé en héritage par mon grand ami récemment décédé. J'ai donc eu plusieurs pensées et réflexions puisque je me suis identifié avec le personnage principal. C'est une belle histoire d'espoir que nous raconte Daniel. Un livre drôle, simple et authentique. Il est facile de s'identifier au quotidien du personnage car à un moment donné, nous avons tous pu vivre ce qu'il nous raconte avec brio. Sans rentrer dans les détails de l'histoire, je le recommande chaudement, particulièrement aux célibataires dans la trentaine qui sont un peu blasé par leur routine.

  • Mandana
    2019-03-15 10:58

    He has even written about Byblos in this book! Not that I understand all he's saying, but I can feel the touristic atmosphere of the Duluth street, the energy he gets after his daily visits to his local cafe, and the value of a balcony for the quality of life - in this town in particular. Overall, it feels good to read a Montrealer's book - even with a limited knowledge of French.

  • Manuel
    2019-03-02 12:52

    Désolé mais je n'ai pas embarqué. J'ai probablement un surdose de disquaire paumé apres avoir lu les deux Subutex et High Fidelity récemment.

  • Catherine
    2019-02-27 13:43

    Un petit livre relaxe et amusant qui nous fait voir les différentes étapes de la vie de célibataire. Ou devrais-je dire d'un homme célibataire puisque le personnage principal est masculin. Vraiment, je suis heureuse d'avoir retrouvé ce livre que j'avais lu dans mon adolescence. Selon moi, c'est un des meilleurs de Dompierre.

  • Guy
    2019-02-21 12:00

    J'ai lu ceci dans ma vingtaine. Je l'ai relu 25 ans plus tard et je n'ai pas apprécié autant malgré que c'est une bonne lecture. Selon moi c'est l'évolution de ma lecture qui fait que l'appréciations diminué. Je maintiens le nombres d'étoiles attribué lors de ma première lecture.

  • Marilyne Lafreniere
    2019-03-10 11:47

    Divertissement honnête , surtout léger

  • Véro
    2019-03-13 12:59

    Un livre sympa, mais sans plus. Facile à lire. Un certain passage torride...

  • Woluli
    2019-02-28 17:04

    Je suis un peu tannée des récits de trentenaires qui ne savent pas où ils vont...

  • Leonard Belmont
    2019-03-02 10:52

    Intéressant et rigolo

  • Lisdanay
    2019-03-21 11:49

    Funny and entertaining

  • Jennifer
    2019-03-14 15:02

    De l'abus de métaphores maladroites et de la complaisance dans le stéréotype. Je l'ai lu jusqu'au bout malgré tout. Quelques bons passages mais dans l'ensemble, je n'ai pas compris l'engouement.

  • Adam Hodgins
    2019-03-02 13:10

    Story of a guy who works in a record store looking for love. The Quebecois "High Fidelity".